• Mon cœur est entouré d'une coque de protection, mais elle est comme les coques des téléphones portables : parfois elle se casse, et la douleur et la tristesse peuvent entrer.


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Voilà un texte tiré d'une de mes rédactions effectué au collège. Si je me souviens bien, j'avais obtenue la meilleur note et la professeure l'avait lu devant la classe^^. Je vous la poste ici.

    Lire la suite...


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Savez-vous ce qu'est un TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif) ? C'est une ou des actions qu'on ne peut s'empêcher de faire ; comme ouvrir ou fermer une porte plusieurs fois d'affilé, répéter des mots ou une phrase un certain nombre de fois...

    Pourquoi est-ce que je vous parle de cela ? Tout simplement parce que cet article sera consacré à un TOC qu'il me tenait à cœur de vous présenter : la rêverie compulsive. Les personnes atteintes de ce trouble ne peuvent s'empêcher de s'imaginer la (ou les) vie(s) qu'elles aimeraient avoir. Ces personnes rêvent constamment de version amélioré d'eux-même, d'amitié, de célébrité, d'amour, de gloire et passent une grande partie de leur temps immergées dans leur monde. Elles font parfois des mouvements répétitifs, chuchotent, rient, parlent... comme si la situation fantasmée était réellement en train de se passer.

    La rêverie compulsive

    La vie que je veux vraiment vivre n'existe que dans mes rêves.

    Les symptômes de ce trouble :

    • Le rêveur éprouve un grand plaisir à s'inventer une vie imaginaire ;
    • Lorsque le rêveur se met à rêver, il chuchote, a des expressions faciales, fait des mouvements répétitifs... comme s'il vivait la situation fantasmée ;
    • La vie imaginaire du rêveur prend une grande place dans sa vie ;
    • Plus la vie du rêveur lui parait insatisfaite, plus il a de chance de se réfugier dans son monde imaginaire. Ainsi, il se créer un monde parfait qu'il peut contrôler, en compensation de la frustration qu'il ressent dans sa vie ;
    • Le rêveur se sent parfois anormal à cause de ce trouble et il n'en parle jamais à son entourage ;
    • S'immerger dans une vie fantasmée devient comme une obsession pour le rêveur.

     

    A présent, venons-en à la question la plus importante : pourquoi ai-je voulu vous présenter ce TOC ? Tout simplement parce que j'en suis "atteinte". Je mets "atteinte" entre parenthésé car je n'aime pas parler comme cela. Un TOC n'est pas une maladie. Evidemment, on ne choisit pas d'en avoir, et pour beaucoup, cela est dur à vivre ; surtout que la rêverie compulsive est encore très mal connu et qu'il y a très peut de "traitement". Mais pour moi, ce trouble n'est pas une malédiction ; au contraire ; je le vois plutôt comme un don : grâce à cela, je possède une imagination débordante qui me permet d'inventer des histoires formidable ; et honnêtement, si je n'avais pas eut ce TOC, je pense que je ne serais pas là, en train de taper cet article sur mon ordinateur. Mon monde imaginaire m'a permis de prendre du recul lorsque ma vie devenait compliqué et de revenir encore plus forte. J'ai fini par comprendre que le personnage que j'avais créer n'était autre que moi et que j'étais aussi importante, aussi intelligente et aussi jolie que lui. A partir de ce moment, j'ai cessé de douter de moi et d'avoir peur de tout.

    Voilà pourquoi je vous ai écris tout cela ; pour que tous ceux et toutes celles qui ont des TOC -celui-ci ou un autre- n'aient plus honte et prennent confiance en eux. Vous êtes comme tout le monde, vous êtes aussi important qu'un autre, il faut que vous cessiez de douter et d'avoir peur. Vous verrez, vous n'en serrez que plus heureux.

    La rêverie compulsive

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires